L'Atout

01/01/2020

Ce chat.

Il miaulait.

Il venait frapper de sa tête à la vitre.

 

Il m'intimait de décrocher les téléphones.

 

Dès que j'ouvrais il fuyait, fonçait dans le disque disparue de la nuit.

 

Je me demandais son fantôme.

 

Un soir tu m'as dit.

Vas-y - C'est lui !

J'ai décroché à la sonnerie.

 

Ce fût l'annulation.

La crainte aussi.

Et l'élégance internationale du grain de la maladie.

 

L'une des dernières victoire contre le corps, l'espace, le temps.

 

Il me disait que je devais être une part de lui de l'autre mystère.

Il me disait que je devais refaire l'Europe.

Il me soufflait.

 

J'étais étonnais d'entendre son autre voie de paquebot.

 

Il était l'atout dans la partie de vie que tu jouais.

 

C'était sa preuve qui faisait la voie gagnante.

 

 

Il allait mourir et tu savais et tu ne pouvais plus venir tenir le fil alors je devais le tendre jusqu'à toi.

Tu pinçais  la fièvre.

Tu me disais merci et tout - comme lui.

Et puis vous parliez entre chats de la lumière gigantesque de la source.

 

Je me retirais.

C'était beau.

C'était soulageant.

 

 

Ce chat je ne l'ai jamais connu mais je l'ai toujours connu. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

21/5/2020

21/5/2020

26/2/2020

1/1/2020

30/10/2019

Please reload