Tralala

30/10/2019

Combien d'églises m'ont attendu ?

 

J'étais dans le surgissement des Hommes. Leurs écrits. Leurs couleurs. Leurs matières. Leur art.

 

J'aimais comprendre.

 

Le noyau.

Le rendu magnétique du théâtre.

Les fonctions du foin.

La trialectique du sang et de la pierre et des nuages.

La valse des guides au triangle mère.

Les trompettes tralala.

Les silences du un.

 

Je mettais la pièce.

 

Je connaissais l'eau.

 

J'admirais la naïveté des époques.

 

Je comparais les temples plus à l'Est. Plus au Sud aussi.

 

Je m'escroquais.

 

Surtout à Venise.

 

 

 

 

 

Un jour, je ne sais plus lequel.

J'ai appris à disparaître dans une église. Puis dans chaque.

Comme ailleurs.

Comme ici.

Comme toujours.

 

J'ai arrêté.

Le Tralala.

 

Je suis devenu un poisson dans la rivière de la lumière.

 

 

 

 

 

 

Ce que j'aime dans celle-ci, c'est qu'elle a été consacrée, puis désaffectée. Puis de par son évidence les Hommes sont revenus en elle avec plutôt moins que plus de formule.

 

Elle était la plus forte.

 

Bas en haut, chant des vents solaires, chambre sans plus de forteresse.

 

elle a continué d'être ce prétexte de chaque seconde.

Elle s'en est épurée.

Elle est devenue magnifique non ?

Comme un oui sans le temps de le comprendre.

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

21/5/2020

21/5/2020

26/2/2020

1/1/2020

30/10/2019

Please reload