Le prochain tour de la roue

29/09/2019

Oui garder l'espace et le temps.

Mais le gardiennage de l'Ailleurs ? de l'Entre ?

 

L'autre est parti dans la sauvagine. Dans l'éther. Dans la mort. L'autre est tellement vivant dans sa tentative.

Et il ne le sais pas.

Le fantôme c'est lui.

Il n'est que sa délégation tangible.

 

Alors parfois suffit d'une main.

Et il est deux à nouveau.

Et la machoire. Et l'oeil. Et le cou. Et la patte. Et le trouble dans l'espace.

Le désir.

La jalousie pourquoi pas comme au bon vieux.

La plainte aussi. La tendresse. Le cri comme sa larme.

Une.

Deux.

Trois dans le trajet.

Comme avant.

Son ombre s'en réforme.

 

Parfois aussi ils se joignent dans les rêves.

ça se voit.

Après il regarde au travers de tout.

Et il n'aboie plus.

Il singe le sage.

Il a oublié.

 

Ensuite dans un toujours il retombe contre l'angle des murs.

Il ouvre un pli vague dans la toile.

Il se dérobe sans fil.

Puis il reste ainsi jusqu'au prochain tour de roue.

 

Il stagne dans sa mélancolie qui s'aime.

Il attend son propre retour.

 

 

Ben, t'es un bon chien.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

21/5/2020

21/5/2020

26/2/2020

1/1/2020

30/10/2019

Please reload