Tarots

23/04/2019

 

Je voulais cueillir tes changeants.

Ton visa.

Ta part entre l'épaule et la nuque.

Ton menton signature.

L'effet de la jumelle dans ton port, tes gestes, tes pas.

Ce passage du deux au trois.

 

 

 

 

 

Le jardin de Nikki.

Le jardin de Nikki plus que de Jean.

Même si.

Toute cette femme qui a fixé son feu avant que ne.

 

L'éclat.

 

L'orage était à l'heure.

La marche était ronde.

Le toit du temps était ouvert  jusqu'aux viscères par les ongles du bébé.

Il n'y avait plus qu'à avancer.

ça saignait limpide.

L'air flottait le sexe de la pluie.

Il y avait des broderies de haines et d'amour.

Il y avait des rendez-vous mûrement.

Certains heureux. Certains manqués.

Ils étaient nombreux.

Mais nous étions seules. Avec Elle. Avec lui. Avec Nous. Avec toi.

Par le multiple des poupées.

Par les orifices dorés.

Par l'ail de l'aile.

Rien à penser dans la boite.

Juste  éprouver.

L'éternité - le mot est à sa place.

Ecouter l'hymne des seins et des diables qui tètent au triangle.

Chanter l'huile des mains des gosiers.

Parier sur la subtilité des combats de fourmis.

Mâcher les couleurs de la Loi.

Muer les dévorations.

Lever les masques et les déposer sans poussière et sans piqure.

Passer par l'aplomb de notre délicatesse.

Et faire le mure de nos gravités.

Aimer.

 

 

 

Tu sais c'est beau de te voir, tranquille, dans la promenade de ton coeur.

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

21/5/2020

21/5/2020

26/2/2020

1/1/2020

30/10/2019

Please reload