Unique

17/09/2017

 

 

 

 

 

Je ne sais qui.

Je ne sais le récit.

Je passe chaque automne par la route, par le virage, par la vue pour aller et revenir du travail.

 

Le bouquet est.

Jour au lendemain.

 

Une mémoire qui n'est pas la mienne et qui l'est devenue.

 

C'est bien un rendez-vous.

Et J'en suis ému.

 

Je constate la vacillante beauté du geste.

 

Couleur contre l'ennui.

Vie prise au métal.

Point mental dans l'avide des matières milliardaires.

Petite constance dans le flot des suites.

modestie du un.

modestie immense.

 

Ce rendez-vous je le reçois comme l'ainsi de l'humain.

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

21/5/2020

21/5/2020

26/2/2020

1/1/2020

30/10/2019

Please reload